So What : Maintien de la Paix et Développement Durable

Les séries So What du SDG LAb se concentrent sur les liens entre deux ou plusieurs objectifs de l’Agenda 2030 et ont pour but de montrer l’indivisibilité des 17 ODD en pratique. La 5ème édition de la série, qui a eu lieu au Palais des Nations le 1er avril a eu un format un peu différent. Elle a exploré les liens entre les Agendas du maintien de la paix et du développement durable.

Le Lab a invité 5 praticiens qui travaillent sur la consolidation de la paix, les genres, le travail et la diplomatie pour discuter des connections et des corrélations entre les différents Agendas, et pour augmenter le nombre d’échanges et d’idées à ce propos.

 
 

Bien entendu, une discussion de deux heures semble courte pour avancer sur un tel sujet. Un point est ressorti plusieurs fois des interventions de l’audience et des participants, il s’agit la corrélation entre inégalités et conflits. Cette discussion a en fait aidé à renforcer l’idée que les ODD jouent un rôle instrumental dans le maintien de la paix et la prévention des conflits.

Les panélistes ont soulevé nombres d’autres points qu’ils considéraient comme essentiel à la sensibilisation, touchants aux liens entre les Agendas pour le maintien de la paix et pour le développement durable.

  • Genres- Les travaux sur les genres et la consolidation de la paix vont au-delà de l’élimination des conflits : La véritable paix est atteinte quand la prévention de la violence commence à la maison, au travail et ailleurs. La construction de systèmes qui changent fondamentalement comment les femmes sont inclues et valorisées est fondamentale.

  • Conservation – Beaucoup de conflits découlent de l’utilisation illégale ou de l’accès inéquitable aux ressources naturelles. Dans certains cas, l’environnement est utilisé comme un instrument de guerre, comme on le voit dans les pratiques de terres brulées. Les communautés peuvent devenir plus résistantes par la protection et conservation de la biodiversité. 

  • Eau – Cette ressource précieuse est le premier point d’entrée pour l’intégration et l’égalité. L’inégale distribution de l’eau sur la planète est source de conflit et sa bonne gestion à travers les pays, les communautés et les groupes, peut contribuer à la paix.

  • Travail – Le manque d’accès à des opportunités de travail décent est souvent moteur de conflits. Donner un travail décent à chacun produit des moyens de subsistance et un sens du devoir, et favorise la paix dans les sociétés.

Un message commun est ressorti au long de l’évènement. Il faut s’assurer que les voix de tous soient entendues, surtout celles de ceux qui sont marginalisés, qu’ils soient représentés dans l’élaboration des politiques, en incluant la société civile et le secteur privé. A aussi été soulignée l’importance d’identifier les inégalités et de s’attaquer aux problèmes à la source. Ces deux points réunis, d’après les panélistes, seraient une approche pour la prévention des conflits des plus efficaces.

Le So What a aussi mené à une discussion sur l’Agenda 2030 et son engagement à des sociétés plus pacifiques et inclusives. Les intervenants ont souligné le fait que l’Agenda avait motivé la création de partenariats, un engagement partagé à mesurer l’impact, et une volonté poussée de la société civile, particulièrement les femmes et la jeunesse, de voir les 17 ODD réalisés.

Dans le panel, nous avions : Henk-Jan Brinkman, Chef, “Peacebuilding Strategy and Partnerships, Peacebuilding Support Office”; Son Excellence l’Ambassadrice Saja Majali, “Permanent Mission of Jordan to UN Geneva”; Maria Butler, Directrice de “Global Programmes, Women's International League for Peace & Freedom”; Federico Negro, Coordinateur, “Coordination Support Unit for Peace and Resilience”, Organisation Internationale du Travail; and Oli Brown, chercheur associé, “Energy, Environment and Resources Programme, Chatham House”; Nadia Isler, Directrice du SDG Lab et modératrice de la discussion.

 
untitled.png
 

 

CITATIONS

 « Il y a un fort parallèle entre les Agendas du maintien de la paix et du développement durable : ne laisser personne de côté, l’approche humaine, les liens forts entre les objectifs et leur valeur en tant que responsabilité première de l’Etat. »

  • M. Henk-Jan Brinkman, Chef, “Peacebuilding Support Office”

« L’eau est un des points d’entrée pour l’inclusion et l’égalité »

  • Son Excellence l’Ambassadrice Saja Majali, “Permanent Mission of the Hashemite Kingdom of Jordan to the United Nations Office and other international organizations in Geneva”

 

“ Des études ont montré que plus il y a d’égalité, plus il y a de paix »

  • Mme. Maria Butler, Directrice de “Global Programmes, Women's International League for Peace & Freedom”.

 

« Une considération cruciale quand il s’agit du travail et de la paix est l’accès au marché du travail pour les populations déplacées. »

  • M. Federico Negro, Coordinateur, “Coordination Support Unit for Peace and Resilience”, Organisation Internationale du Travail

 

« L’utilisation illégale des ressources naturelles alimente et fonde directement les conflits »

  • M. Oli Brown, chercheur associé, Energy, Environment and Resources Programme, Chatham House

 RESSOURCES

-       Watch So What #5 on YouTube

-       UN Library reading list on Sustaining Peace and Sustainable Development

 

 

 

 

 

SDG Lab