Aperçu : Où est l'éléphant ? 

Dans le cadre de la Semaine des réseaux et partenariats humanitaires 2019, le SDG Lab et la Mission permanente de la Suisse auprès de l'Office des Nations Unies à Genève ont organisé le 6 février une discussion d'une heure sur le lien entre l'aide humanitaire et le développement.

La séance s'intitulait « Objectifs de développement durable : l'éléphant dans la salle ? ». Nous avons choisi cet angle pour être quelque peu provocant et, en même temps, défaire une idée reçue selon laquelle les ODD ne sont pas pertinents pour l'action humanitaire ou pourraient défier l'espace humanitaire. 

IMG_2790_TWITTER.jpg

 

Étonnamment, la plupart des participants - une soixantaine, y compris des acteurs humanitaires anciens et actuels - ont déclaré vivre les ODD au quotidien. Un participant a estimé que parler d'un fossé entre le développement humanitaire et l'aide humanitaire ne constituait pas un problème, mais que l'accent devrait plutôt être mis sur la réalisation des objectifs communs liés aux ODD dans les secteurs humanitaire et du développement. 

Sans nous contenter de laisser la discussion telle quelle, nous avons lancé un défi supplémentaire aux participants. Après quelques interactions, un consensus est rapidement apparu, soulignant l'importance du contexte pour évaluer si le Programme 2030 pourrait entraver les interventions humanitaires. Par exemple, des situations ont mis évoquées, mettant en évidence la nécessité d’avoir un focus net sur l’action humanitaire dans un contexte de conflit. 

Ainsi, les ODD ne sont pas apparus comme « l'éléphant dans la salle », la session s'est terminée avec un ton optimiste, quant au fait que le fossé entre le développement humanitaire et le développement pourrait ne pas être aussi profond après tout. Ce qu'il faut à présent, c'est de mener de telles discussions au niveau des praticiens pour que les acteurs humanitaires aient la possibilité d'intégrer les ODD dans leurs activités, adaptés aux contextes locaux. 

IMG_2787_twitter.jpg